Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Anne pour  Histoire(s) de Mode

Lecture de mode

13 Septembre 2011, 07:04am

Publié par Anne Histoire(s) de Mode

"Londres, Janvier 1946

...Ensuite, Susan a suggéré que je m'achète une nouvelle robe. Je lui ai rappelé que la reine était toujours très contente de sa garde-robe de 1939, alors pourquoi pas moi ? Elle m'a répondu que la reine n'avait pas besoin de faire bonne impression à des étrangers, tandis que moi si. J'avais le sentiment de trahir la Couronne et mon pays - aucune femme convenable ne possède de nouveaux vêtements -, mais à l'instant où je me suis regardée dans le miroir, j'ai tout oublié. Ma première robe neuve depuis quatre ans. Et quelle robe ! Elle a exactement la même couleur qu'une pêche mûre et ondule magnifiquement autour de mes jambes. La vendeuse a dit qu'elle avait un "chic gallique" et que je l'aurais moi aussi si je l'achetais. Alors je l'ai fait. Il va falloir attendre pour les nouvelles chaussures, j'ai dilapidé presque une année de mes tickets d'habillement".

 

Extrait du roman de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" - Editions NIL

Dans toutes les bonnes librairies*

 

Histoire(s) de Mode est heureuse de vous faire partager son coup de coeur lecture de la rentrée, même s'il s'agit d'un roman sorti il y a déjà plusieurs mois. Drôle et tendre.

* Et si vous ne connaissez pas de "bonne librairie", si l'affluence des grandes enseignes vous fait fuire, si acheter un livre dans une grande surface entre le jambon et la salade ne vous amuse pas et si vous n'êtes pas trop loin de Lyon, courrez chez L'Etourdi de Saint-Paul, une librairie de charme et de choc au coeur d'un quartier pittoresque et animé.

L'Etourdi de Saint-Paul, 4 rue Octavio Mey, 69005 Lyon,.

De 14h à 19h le lundi

De 10h à 19h du mardi au samedi

Tél. : 04 78 39 41 57

 

 


Commenter cet article

le lecteur 14/09/2011 20:03


comme mon nom l'indique, je suis censé aimer la lecture mais la,... y'avait quand meme beacoup de mots