Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Anne pour  Histoire(s) de Mode

Les chroniques modistiques de mon amie Fredette - n°4

17 Juin 2010, 07:01am

Publié par Anne Histoire(s) de Mode

 

Est-ce que la mode ne m’inspirerait plus ? ha ça, par les poils de mon menton, ça m’étonne beaucoup.

 

Incriminons donc les vrais responsables de cet état de fait :

 

primo la météo ! c’est de bon ton, et surtout c’est vrai…y en a marre de ce temps pourri, leitmotiv entendu 94 fois et demie par jour depuis début mai. C’est vrai aussi qu’on n’est pas gâtés… c’est pas ça qui va nous remonter le moral. Et puis surtout, et ça c’est le pompon sur la Garonne (où ai-je bien pu piocher cette expression sans queue ni tête), surtout donc, quand est ce que je vais pouvoir sortir ces adorables petites tongs très fashion (même si je viens de lire un article comme quoi les tongs c’est pas glamour, quel est le con qui a écrit un tel torchon alors que je viens d’investir dans au moins trois paires !)… Quand je pense que je m’étais verni les orteils dans cette attente impatiente. Le vernis s’est écaillé, les tongs ont été remplacés par des chaussures fermées dans lesquelles je trépigne et transpire (alors là c’est glamour, hein Monsieur Machin ?… comme quoi les tongs… !), les robes légères et délicatement imprimées ont été reléguées au fond du placard, sous les jeans… je craque

 

secondo la conjoncture économique ! la quoi ??? oui, la conjoncture, la crise, les impôts, notre flouze quoi ! Faut faire le dos rond, faut pas qu’on fasse comme nos amis les grecs (bouh les vilains dépensiers), faut faire des ECONOMIES !!! Et sur quoi fait on des économies quand c’est la crise, je vous le demande moi ? Ben oui, bien sûr, sur le superflu…

Alors « Superflu » : définition du larousse

Qui n'est pas absolument nécessaire à la satisfaction des besoins matériels essentiels 

…???...

Voilà qui demande réflexion. Qu’est ce qui est donc superflu ?

Ce qui n’est « pas absolument nécessaire » nous dit mon ami Larousse : des trucs genre le cadeau de fête des pères de beau papa ? le dernier CD de Céline Dion ? les oeuvres complètes de Marcel Proust en reliure veau blond d’époque (berk !) ? d’accord d’accord, je m’incline, s’il n’y a que ça, je sursoirai donc à l’achat de ces futilités…

« satisfaction », j’ai bien lu « satisfaction » ? Je ne sais pas pour vous, mais personnellement quand je m’achète une adorable fanfreluche, même dans une obscure boutique, je suis très satisfaite.

Les « besoins matériels essentiels » ??? en même temps, faut bien se fringuer non ? On va quand même pas déambuler cul nu ou vêtus d’oripeaux, ça ne se fait pas.

Ca va, j’ai bien compris la définition, l’achat de vêtements (à la mode, à tout prendre !) n’entre aucunement dans la définition du superflu. CQFD !

 

Alors voilà qui me remonte le moral. Si la météo s’arrange un tant soit peu, c’est pas la conjoncture économique qui va m’arrêter. Nous venons bien de prouver que se vautrer dans la mousseline et la soie grège n’est pas immoral, même en temps de crise !

 

Vite, consultons METEOFRANCE… Un rayon de soleil est attendu en fin de semaine ? Impeccable, ça tombe bien, je viendrai juste de toucher ma (maigre) paye … Je sors les tongs et je trouve le top, la jupe, la veste et le petit polo qui vont avec !!! quelle merveilleuse perspective… et merde à la crise !

 

Fredette

 

Histoire(s) de Mode se réjouit du retour de son amie Fredette et vous invite à découvrir ses autres petites chroniques de mode caustiques et actuelles en cliquant ici ou .

1tongs.jpg

 


 

Commenter cet article