Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Anne pour  Histoire(s) de Mode

Vintage = souvenirs ??

6 Mars 2010, 07:34am

Publié par Anne Histoire(s) de Mode

Le mot "vintage" représente apparemment une forme de thérapie ...

Chacun (e) met sous ce vocable ce qu'il veut : souvenirs, chochotteries, envies, rien, de la "merdouille" ou des Kelly, de la "crasse patinée" ou une vraie page de toute petite histoire personnelle... C'est vraiment rigolo.
Rien à voir avec le "vintage" mais, pour les enfants, ne pas être habillé "comme les autres" est une vraie punition.
Ecoutez des femmes sans âge, des gamines, des gamins s'ils acceptent de parler, des petits, des riches et des moins riches. Tous ont au moins un souvenir cuisant.

Souvenez vous... 1970 à peu près et cette mère bon chic bon genre qui achète des vêtements pour sa fille un peu trop grosse, des vêtements "si bien coupés, d'une bonne marque, un tissu magnifique tu auras bien chaud, tellement couture"......et le seul souvenir est l'horrible sentiment de discordance, de mise à l'écart, de honte. Pauvre mère qui ne se souvient pas... ou bien qui veut conjurer ses propres maladresses de fillette ? 
1950 à peu près et cette mère de bonne famille post-guerre qui taille un manteau d'enfant dans une capote de soldat... ou une couverture grise bien solide...ou l'uniforme du père...et l'enfant qui aurait préféré n'importe quoi de moins solide mais... d'enfant. Et ces fameux vêtements sortis de "la vie est un long fleuve tranquille" qui couvrent 4 frères à la suite sans faillir. Encore que...
Et nos fantastiques tenues 1980, disco, brillantes, avec un truc sur l'épaule et un brushing Pattex sur l'oeil lourdement sensuel : il fallait se maquiller dans l'ascenseur pour que nos mères ne nous voient pas ressembler à "des grues, ma chérie, des grues".
Et le premier achat, pull, t-shirt ou pantalon, fait avec "NOS" sous, à nous : une erreur souvent mais quel bonheur ! Et subrepticement jeté par nos mères lors d'une expédition punitive dans le placard dévasté de notre chambre...  

Ahhhhhh, la tragique bonne foi de nos mamans. Merci , docteur, je vous dois combien ?? La prochaine séance ? D'accord.  Merci, merci.

Béatrice

Commenter cet article