Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Anne pour  Histoire(s) de Mode

Souvenir de mode

23 Février 2010, 09:18am

Publié par Anne Histoire(s) de Mode

Vintage, vintage...

 

Je pourrais palabrer des heures sur les pull-over fétiches de Sonia, les tailleurs de Coco, les bustiers aux seins pointus de J.P., mais vous allez me dire que tout ceci est finalement bien loin de nos préoccupations et que ma snobitude reprend le dessus, alors si vous le voulez bien, concentrons-nous sur l'essentiel, sur la base de la base, nos premières histoires de mode... Celles imaginées, créées, rêvées... ou devrais-je dire INFLIGEES par nos parents!

 

4 septembre 1995, rentrée au CP, et accessoirement...le jour de mes 6 ans.

 

Il est 7h, levée pour le premier jour à la grande école... Un jour spécial dans la vie de tout écolière, alors quand en plus cela tombe le même jour que son anniversaire, vous n'imaginez pas l'excitation. Qui dit jour spécial...dit tenue spéciale. Ba oui ! On ne va quand même pas faire les photos avec le nouveau cartable Barbie, tous les nouveaux accessoires et... le vieux jean troué ! Jusqu'à présent, nos parents nous avaient laissé porter absolument tout ce qu'on voulait, du déguisement “Belle au bois dormant” pour aller au marché au maillot de bain Pocahontas pour aller dormir chez Mémé, mais aujourd'hui les choses changent, on entre à la grande école !

Donc bien entendu, Maman, toujours prévoyante, a anticipé la panique de ce premier jour en réflechissant des jours à l'avance à LA tenue adéquate.

Et là, le drame. Car malheureusement, à cette époque, la tenue adéquate a des fleurs grosses comme des assiettes, de préférence rose bonbon (pour faire plus fille) et des froufrous qui grattent (pour faire encoooore plus fille) au col ET aux manches.

Je me rends aujourd'hui compte qu'une des plus grandes interrogations de mon enfance reste d'ailleurs la suivante : nos parents ayant le reste du temps des goûts plutôt “standards”, que leur prenait-il les jours de fête, quand il fallait qu'ils nous la jouent collés-montés et nous déguisent en rideaux !? Allez savoir. 

Et puis bien sûr, le MUST DU MUST, cette robe incroyable se devait d'être assortie de l'accessoire chic and choc de l'époque, qui a sûrement traumatisé à vie les petites filles de ma génération...les “sandalettes dorées”. Ah! Les sandalettes dorées ! Un grand moment de mode, je vous le dis! Et bien sûr, plus le cuir dont elles se devaient d'être faites était tressé et plus elles étaient dorées, mieux c'était ! Le genre de chaussures qui fait mal aux pieds, qui éblouit tout le monde dans le périmètre (spécialement celle qui les porte), et à côté desquelles mêmes les grosses-fleurs-rose-bonbon font pâle figure!

Mais bien sûr, la créativité des parents ne s'arrêtait jamais là. Maman ayant pris en charge le choix de la tenue, répartition des tâches oblige, c'est papa qui se colle à la coiffure! Du coup, je vous le donne dans le mille, Papa ne se souvenant plus si Maman a dit “tu lui fais deux couettes comme Fifi Brindacier” ou “fais-lui deux tresses à la Heidi” (bien sûr, Papa sait faire les tresses, c'est un homme moderne après tout!), et bien il opte pour un entre-deux... Et nous voila partis avec une couette à droite, une tresse à gauche!!

 

Alors voilà, 6 ans, l'entrée à la “grande école”...ou comment réaliser que si entrer dans la cour des grands veut dire “être la mode”, on n'a vraiment pas envie d'être grand!

Morgane, 20 ans, étudiante

Commenter cet article

Gulian 27/04/2010 22:15


Très bel écrit, qui en dit long sur l'état actuel de l'auteur... Je plaisante bien sûr !


Morgane 25/04/2010 13:53


Héhé! Vous les garçons vous avez droit à d'autres tortures! N'est-ce pas Pilou! Par exemple: LES CHEMISES!! :-)


Le vacancier 11/04/2010 20:16


C'est ma sister qui a écrit ça! Quelle artiste! Heureusement que moi, je suis un garçon et je n'ai pas du subir tout ça !